PRÉSENTATION

Ce jeune philosophe Aixois, nous fait partager ses réflexions à travers ses écrits.

INTERVIEW

– Bonjour Tom, afin de mieux vous connaitre, pouvez-vous vous présenter ?

Oh ! eh bien, si je dois me présenter, je dirais que je ne suis personne de très standardisé pour ainsi dire.
En quelques mots peut-être : un tourmenté surement, un passionné parfois, un révolté…un sérieux qui ne pense qu’à sourire.

– Vouliez-vous devenir écrivain quand vous étiez petit ?

Alors, pour être sincère, non. Seulement, plus ou moins consciemment, c’est étrange, mais je pressentais que je pourrais l’être un jour. C’est-à-dire qu’enfant, il m’arrivait souvent d’écrire. Et j’aimais passionnément le charme qu’ont les phrases ou les textes qui sont bien écrits. Bien que j’aie d’abord été subjugué par le français en l’entendant dans des dialogues ou dans des chansons, avant de l’apprécier dans des livres.

– Pour vous l’écriture est-elle une passion ?

Là aussi c’est très étonnant mais, au début, elle ne l’était pas. Alors que maintenant, je réponds sans hésiter que oui, l’écriture est pour moi une vraie passion, dévorante même.

– Avez-vous d’autres passions que l’écriture ?

Parfois oui, heureusement (rire), et puis durant les périodes pendant lesquelles je n’en ai pas, eh bien je suis malheureux, comme n’importe qui lorsqu’il n’est plus animé par la passion.

– Pourquoi avoir écrit ce livre ?
– Avez-vous voulu faire passer un message ou simplement raconter une histoire ?

Faire passer un message. Oui, incontestablement. Ou tout au moins partager mon point de vue sur l’existence et sur quelques sujets sur lesquels je travaille depuis des années, comme le mimétisme par exemple.

– Pourriez-vous nous dire quelques mots sur votre livre ?

Alors, déjà que c’est un essai de philosophie qui traite de la conscience, des sentiments ainsi que du mimétisme chez l’humain. Et puis je pourrais ajouter, puisque certains ont déjà eu le privilège de le lire et de me le commenter je l’espère et le crois avec sincérité, que c’est un livre qui passionne ou qui agace, mais qui ne laisse personne indifférent.

– Pourriez-vous nous donner le nom d’un auteur particulier qui vous a inspiré ou tout simplement donné l’envie d’écrire ?

Oui, sans nulle hésitation. Ça n’est pas un auteur de romans ou de philo. C’est Jean-Loup Dabadie. Je trouve qu’il y a dans certaines de ses chansons, ou certains de ses dialogues, en particulier dans le cinéma de Sautet et les chansons de Reggiani, une finesse et une mélancolie qui me bouleversent.
Mon envie d’écrire vient surtout de lui. Après, pour ce qui concerne mes points de vue philosophiques, bien sûr, j’ai été inspiré par des grands noms, en particulier Schopenhauer que j’ai découvert très jeune dans un livre que je tiens de mon père.

– D’où vient votre inspiration et votre envie d’écrire ?

Mon inspiration…J’ai remarqué qu’elle apparait plus dans les moments où je suis mal que l’inverse. Bizarrement. J’ai besoin d’être déchiré pour bien écrire, c’est dommage. (rire)

– Qu’éprouvez-vous avant la sortie de votre ouvrage ?

Une grande excitation. Et un profond soulagement également, du fait d’avoir enfin terminé cet ouvrage et d’avoir réussi à exprimer, je l’espère correctement, ce qui correspondait à ma pensée.
Et puis je suis un Marseillais qui vit depuis toujours dans la campagne aixoise, alors, je suis édité par une maison d’édition aixoise qui est formidable, j’ai une quatrième de couverture qui a été rédigée par Rudy Ricciotti, le plus marseillais des architectes, donc pour le moment j’ai toutes les raisons d’être heureux. (Sourire)

– Merci Tom de vous être confié à nous. Nous retrouverons « Instinct mimétique et solitude asservie » très prochainement en vente sur notre site.