PRESENTATION

Diane est une passionnée de littérature dès son plus jeune âge. Il y a trois ans, malgré un emploi du temps bien rempli elle se sentait vide et a très vite compris que ce qui lui manquait, c’était l’écriture ! Pour notre plus grand bonheur, elle nous fera découvrir « ALPHONSINE » au printemps 2020.

INTERVIEW

Bonjour Diane, afin de mieux vous connaitre, pouvez-vous vous présenter ?

J’ai 37 ans et je vis en banlieue parisienne. Je suis la fille d’une Pied-Noir d’Algérie et d’un Normand. J’avais donc le choix entre l’exubérance de ma mère et la réserve de mon père, j’ai choisi la deuxième. J’ai toujours été attirée par la littérature, rien d’étonnant à ce que je passe un bac littéraire (à spécialité mathématiques… la dualité, en moi, doit être génétique !) Ensuite, j’ai fait une école de management en hôtellerie-restauration, à Paris. J’ai eu mon premier studio, que je payais sur mes économies et en travaillant le week-end. C’est cette époque qui m’a servie de décor pour Alphonsine. Mon premier CDI, c’était à l’hôtel Marriott Champs-Elysées, où j’ai rencontré l’homme qui partage ma vie encore aujourd’hui. Et puis, classique, j’ai enchaîné boulot – métro – dodo – mari – enfant, etc. Mais un jour, je suppose qu’il faut briser le cycle, vivre la vie dont on a envie, pas celle que les autres ont programmée pour nous. Alors, il y a trois ans, je me suis réveillée !

Depuis quand écrivez-vous ?

J’écris depuis que j’ai appris à lire, c’est-à-dire depuis l’âge de 6 ans. C’était des nouvelles, puis des poèmes. J’ai griffonné des carnets entiers ! Et puis, j’ai eu un passage à vide quand il a fallu que j’entre dans le monde du travail à 24 ans. Ce n’est que dernièrement que je me suis remise en question, que je me suis demandée : « qu’est-ce qui m’habite vraiment ? ». Et j’ai trouvé qu’en arrêtant d’écrire, je m’étais perdue en chemin.

Pour vous l’écriture est-elle une passion ?

C’est plus qu’une passion ! Écrire, c’est ce que je suis, c’est ma nature. A présent que je m’y suis remise, une période de plusieurs jours sans écrire me pèse !

Avez-vous d’autres passions que l’écriture ?

J’aime les activités culturelles : la lecture, le théâtre, le cinéma, les musées. Je m’intéresse particulièrement aux artistes de la Renaissance italienne. Je dessine et je joue du piano en dilettante. J’adore aussi tout ce qui se rapporte à la gastronomie ! Mais, en bonne maman, j’ai mis ces autres passions entre parenthèses pour me consacrer à ma fille de 8 ans. Je programme mes sorties et mon emploi du temps en fonction d’elle. Donc, en ce moment, c’est plutôt : dessins animés, sorties à piscine, activités avec les copines, et j’en passe ! Vivement qu’elle grandisse !

Quel est votre livre préféré ?

Je ne me lasse jamais de relire Orgueil et Préjugés de Jane Austen. C’est le chef-d’œuvre de la littérature romantique féminine, qui a inspiré beaucoup d’auteurs et de cinéastes. Mais je lis tous les genres, que ce soit littérature classique, romantique, policier, comique, science-fiction ou fantastique. Quand j’étais ado, je lisais beaucoup Agatha Christie et Anne Rice. Les romans qui m’ont touchée sont nombreux et hétéroclites : Belle du Seigneur d’Albert Cohen, l’Oracle de la Luna de Frédéric Lenoir, Et si c’était vrai de Marc Lévy, le Journal de Bridget Jones, de Helen Fielding, la Bête Humaine d’Emile Zola, la Horde du Contrevent d’Alain Damasio, le Seigneur des Anneaux de Tolkien, le cycle de Fondation d’Isaac Asimov, et j’en oublie beaucoup !

Pourquoi avoir écrit ce livre ? Avez-vous voulu faire passer un message ou simplement raconter une histoire ?

J’ai cherché le sujet de mon premier roman pendant des mois ! Et puis, un jour, je suis tombée sur une affiche horrible : il y avait des photos de vieilles personnes atteintes du cancer. Et, mystérieusement, je me suis mise à rire intérieurement ! J’avais l’idée de mon premier roman : ce serait une comédie mettant en scène une vieille dame et une jeune fille ! Cela faisait longtemps que je pensais à écrire sur ma grand-mère Pied-Noir, car c’était un personnage touchant, comique et pathétique à la fois. J’ai voulu lui rendre hommage, en donnant quelques-uns de ses traits à Alphonsine. Par ailleurs, j’ai souhaité faire passer deux messages. Le premier sur l’amour, dire combien il est nécessaire de perdre nos illusions de jeunesse, pour savoir aimer. Le deuxième message de ce livre, selon moi, est que la mixité entre les jeunes et les personnes âgées est absolument nécessaire à notre survie. Les jeunes portent l’espoir et la fougue, les vieux apportent la sagesse et l’expérience. Les uns doivent savoir compter sur les autres.

Pourriez-vous nous dire quelques mots sur votre livre ?

Alphonsine, c’est l’histoire d’une trentenaire, Charlotte qui, pour trouver un sens à sa vie, décide d’adopter une vieille dame à la S.P.P.A. (la Société Protectrice des Personnes Agées). Les deux femmes sont totalement dissemblables et les débuts sont difficiles mais, petit à petit, elles vont s’apprivoiser et s’aimer, au point de vouloir réparer la blessure que l’autre tient secrète. Plusieurs passages de ce livre sont du vécu, et c’est ce qui est le plus drôle ! Alphonsine est mutine, coquette, jeune dans sa tête, elle a un langage un peu vieillot parfois, ce qui amène à des quiproquos… Charlotte est l’opposée : sage, un peu coincée, bougonne par moments… Les personnes à qui j’ai fait lire mon manuscrit m’ont dit qu’elles avaient le sourire aux lèvres en le lisant, et que certaines scènes les avaient fait rire aux éclats ! Et si j’ai réussi à instiller un peu de joie, c’est la plus belle des récompenses.

Que représente l’écriture pour vous ?

Ecrire, c’est mon présent et mon futur. Je ne me vois plus rien faire d’autre. D’ailleurs, je viens de quitter mon travail dans l’événementiel pour m’y consacrer totalement.

Avez-vous d’autres projets d’écriture ?

Oui, beaucoup d’autres ! Je suis, en ce moment, en train de travailler sur un autre roman, dont je préfère garder le secret. Après, je ferai une suite à Alphonsine car une amie me la réclame, ce dont je la remercie car, sans elle, je n’en aurais pas eu l’idée. Mais j’ai encore beaucoup d’autres idées en tête, plein de belles histoires à créer !

Merci Diane pour cet agréable échange.

Nos lecteurs pourront retrouver votre premier livre “ALPHONSINE” qui paraîtra aux éditions LA PLUME DE L’ÉDITION au printemps.